Une vie de Simone Veil

Publié le par Mimi

Venus de tous les continents, croyants et non-croyants, nous appartenons tous à la même planète, à la communauté des hommes. Nous devons être vigilants, et la défendre non seulement contre les forces de la nature qui la menacent, mais encore davantage contre la folie des hommes.

Profondément marquée par plusieurs tragédies (camp de concentration à Auschwitz et mort de ses parents et de son frère ; puis disparition de sa sœur et son neveu dans un accident de la route), Simone Veil mènera plusieurs combats.

 

Le plus connu restera sans doute sa défense des droits des femmes et la loi en faveur de l'avortement qui lui a valu les huées et les insultes de ces messieurs de l'Assemblée Nationale. Mais jamais, elle n'a courbé la tête et a toujours mené son combat dignement. Thème peu développé ici, sans doute pour ne pas revenir sur un épisode largement médiatisé et récupéré chaque année le 8 mars pour la journée de la Femme.

Elle a également participer à la construction de l'Europe et c'est plutôt son rôle politique dont il est question dans cet ouvrage.

 

Nous vivons un paradoxe : l'Européen d'aujourd'hui voyage beaucoup, l'euro est devenu une réalité dont la plupart se félicitent, Internet est entré dans les mœurs et la dimension de la mondialisation domine la pensée contemporaine. Cependant, les citoyens semblent beaucoup plus attachés à leur identité nationale qu'il y a vingt ans, au point que partout se développent des tentations communautaristes [...] l'idée que je me forge désormais de l'Union européenne s'apparente davantage à un agrégat de poupées russes qu'à un édifice monolithique.

Enfin, elle évoque son devoir pour la mémoire de la Shoah.

...j’ai dévoilé dans la crypte du Panthéon une plaque sur laquelle on peut lire : " Sous la chape de haine et de nuit tombée sur la France dans les années d’occupation, des lumières par milliers refusèrent de s’éteindre. Nommés Justes parmi les nations ou restés anonymes, des femmes et des hommes de toutes origines et de toutes conditions ont sauvé des Juifs des persécutions antisémites et des camps d’extermination. Bravant les risques encourus, ils ont incarné l’Honneur de la France, ses valeurs de Justice, de Tolérance et d’Humanité " Ce fut un moment à la fois grandiose et émouvant, l’hommage enfin rendu à toutes ces personnes longtemps restées anonymes et qui ont témoigné de la grandeur de l’Homme dans le même temps où Vichy démontrait la petitesse de l’État .

C'est tout en retenue et très simplement qu'elle raconte ici son parcours.
Et à l'annonce de son décès, c'est tout naturellement que j'ai ressorti de mes archives la fiche sur ce livre lu il y a quelques années.
Une femme libre, combattive et déterminée, une amie pour toutes les femmes.

Publié dans Livres

Commenter cet article

Mary de Bx 12/07/2017 11:27

Oui j'ai le même livre depuis très longtemps une femme tellement humaine extraordinaire qui restait toujours très simple j'ai ressenti de la peine à l'annonce de son décès !

Mimi 12/07/2017 12:33

Je m'avance peut-être mais je pense que toutes les femmes ont dû ressentir de la peine face à son décès...

Mon arbre aux violettes 07/07/2017 20:49

Très bel hommage, Mimi ! Je suis fière, avec elle, d'appartenir à la communauté universelle des femmes ! Une très très belle personne !

Mimi 07/07/2017 23:30

Je ressens exactement la même chose !

du passé au présent 07/07/2017 16:45

une femme admirable sur bien des points !!! bises

écureuil bleu 07/07/2017 13:11

Bonjour Mimi. J'ai ressenti une grande tristesse à l'annonce de sa mort car je l'admirais beaucoup. Je n'ai pas encore lu son livre alors merci. Bon après midi

manou 07/07/2017 09:55

Un livre magnifique Mimi pour une femme d'exception. Je l'avais lu aussi avec un grand intérêt, il y a des années. Merci d'avoir ressorti tes fiches car je n'ai pas eu le courage de le faire, pensant que tant de choses étaient dites sur elle ces jours-ci, qu'une de plus n'aurait pas grand intérêt mais tu as bien fait de la faire, car tes extraits me touchent toujours autant et me donnent même envie de la relire. Je suis rentrée vendredi dernier en entendant la nouvelle que nous avions zappé durant le voyage et déjà les journalistes ne tarissaient pas d'éloge et j'ai eu la même pensée que Roguidine..."maintenant qu'elle n'est plus là, même les hommes reconnaissent sa grandeur et l'admirent" mais ils oublient de dire que son combat pour les femmes et la liberté est toujours, plus que jamais d'actualité. Gros bisous Mimi

Mimi 07/07/2017 12:57

C'est sûr qu'une fois disparue, la défunte possède toutes les qualités. Mais elle, elle les avait déjà et nous n'avons pas attendu sa mort pour l'apprécier à sa juste valeur.