Sans moi de Marie Desplechin

Publié le par Mimi

Il faut claquer la porte tant qu’on peut la claquer. Après c’est trop tard, et crois-moi, trop tard c’est très vite. Si tu obéis maintenant, tu obéiras toute ta vie.

Elles sont deux, habitent sous le même toit ou presque et se partagent la garde des enfants. La première Olivia est une jeune femme de vingt-trois qui a été recommandée à la seconde pour garder ses deux enfants. Elle sait s'y prendre et les enfants l'adorent. La seconde est journaliste, documentaliste, rédactrice pigiste. Elle réécrit les textes des autres, les met en forme, leur donne vie. Mais tout ça, c'est de la prose, du blabla pour gagner son pain quotidien. Si son métier lui a plu un moment, elle ne le supporte plus.

 

En fait, elle ne le supporte plus depuis qu'elle connaît Olivia. Olivia dont la courte vie est chargé de coups. Olivia, la dopée, qui a traversé mille épreuves mais qui a gardé le sourire. Olivia qui donne tout et reçoit très peu. Olivia si vivante et si chaleureuse...

 

Olivia était très pâle, et portait autour de ses yeux chaloupés des cernes déplorables. Mais elle était là, vivante, et j'étais si contente de la voir que j'ai bondi sur mes pieds.

Malgré la présence d'Olivia, ou à cause d'elle, la journaliste s'enfonce peu à peu dans la déprime. Face aux révélations d'Olivia, elle se rend compte qu'elle ne sait rien de la vie et qu'elle a toujours été protégée. Que faire pour aider la jeune baby-sitter ? Elle l'écoute sans oser lui donner de conseils, elle l'écoute sans paraître ahurie devant tant de souffrances, elle l'écoute et se sent impuissante...

Pour la plupart, nous apprécions l'amour de nos semblables, au titre de reconnaissance nécessaire ou de divine surprise. Nous avons été élevés pour ça, d'une façon ou d'une autre, selon la voie du manque ou celle du trop-plein, peu importe, au bout du compte nous aimons être aimés, et nous aimons aimer, à tort et à travers et à nos dépens, mais enfin avec entêtement, avec récidive et avec préméditation. L'amour nous plaît, son bruit de chaînes et ses fruits de saison. Et tant mieux. (p.10)

Un livre intense, dur, mais aussi plein de tendresse et d'humanité. Un roman qui dénonce les agressions que certains sont capables de recevoir en se disant que la vie est ainsi faite, sans vraiment se rebeller car ne connaissant pas autre chose que la violence, le manque d'amour, l'alcoolisme, la drogue.
Un roman qui permet la rencontre de deux personnes que tout sépare, en apparence seulement.
Un roman qui m'a profondément touché car écrit sans détour, un livre magnifique sur un sauvetage réciproque, sur une amitié sincère entre deux personnes qui n'auraient pas dû se rencontrer...

Je connaissais surtout Marie Desplechin à travers ses romans pour la jeunesse, et là je suis heureuse d'avoir découvert l'étendue de son talent...

J'ai repéré deux autres stages. Un stage de clown, dans la même école, et un stage de théâtre. Je ne sais pas pourquoi, mais je me dis que ça peut me servir, le théâtre. Quand je bouge, ça n'arrête pas de parler dans ma tête. Peut-être qu'on se trompe quand on croit qu'on travaille seulement avec son corps. Peut-être que le corps silencieux garde toujours la trace des mots, tu dois savoir ça, toi, avec tous les livres que tu lis.

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cécile 02/12/2016 19:33

Merci pour cet article, je note le titre, une belle histoire que j'ai bien envie de découvrir!

Mimi 02/12/2016 22:18

Une belle découverte pour'Moi aussi, autant l'histoire que l'auteure...

Pouet 30/11/2016 20:57

Ah oui, ça ça me plaît bien ! Je note :)

Mimi 01/12/2016 08:48

Merci petite Pouët et bonne journée !

lemenuisiart 30/11/2016 19:56

Bien les citations

Mimi 01/12/2016 08:46

Merci Christian !

Nell 29/11/2016 20:37

Tiens en fait je ne pensais pas qu'elle écrivait pour "les grands". Une bonne surprise car j'ai lu quelques-uns de ces livres pour la jeunesse. Belle soirée, Mimi et gros bisous. Un grand merci pour tes voeux.

Mimi 29/11/2016 22:49

Pour moi aussi ce fut une découverte, une belle découverte ! Bisous Nell.

Quichottine 29/11/2016 16:48

Je n'ai pas lu ce livre... et, comme toi, je ne la connaissais qu'à travers la littérature de jeunesse et les publications à l'école des loisirs.
Tu m'as donné envie d'en savoir plus. :)
Bisous et douce soirée.

Mimi 29/11/2016 18:22

Moi aussi maintenant, j'ai envie de découvrir d'autres récits, en dehors de ceux pour la jeunesse, de cette auteure... Bonne soirée Quichottine.