Petites scènes capitales de Sylvie Germain

Publié le par Mimi

Où donc est la vie, où l'ailleurs, où l'ici ?

Je viens de refermer l'album photos de Lili. C'est bien l'impression que j'ai ressentie à la lecture de ce roman magnifique, des images d'abord et des mots ensuite. Des images comme des photos, aux bords dentelés, aux teintes surannées. Des mots si bien choisis par Sylvie Germain. J'aime son écriture si belle, si intense, si recherchée parfois.

Toutes ces photos, tous ces instants sont les piliers de la construction de Lili. Chère Lili que la vie n'a pas épargnée. Chère Lili qui observe et ne dit rien. Qui est-elle ? Son prénom n'est pas celui déclaré le jour de sa naissance. Qui est sa mère et qu'est-elle devenue ? La réponse ne lui sera donnée que le jour de ses vingt ans. Quelle est sa place au sein de la famille recomposée ?

Son père se remarie avec Viviane qui a déjà quatre enfants. Qui sont ses frère et soeurs ? Chacun d'entre eux se révèlera au fil du temps, au fil de l'Histoire aussi. Que de questions, que d'incompréhension de la part des adultes face à l'enfant qui se cherche, qui doute, qui se sent mal aimée.
L'absence, le deuil, la peur de l'abandon, les vies décomposées puis recomposées, autant d'obstacles que Lili devra surmonter. Mais une quête absolue, toujours, celle de l'amour. Et toute une vie ou presque pour découvrir ce qu'aimer veut dire...

Elle n'est pas, ne sera jamais leur sœur de sang ; deux gamins dont elles ignoraient encore tout quelques heures auparavant leur sont subitement beaucoup plus précieux qu'elle ne l'a jamais été pour elles, tout ça parce qu'ils ont en commun le même géniteur. Est-elle donc vouée à ne toujours occuper qu'un strapontin au fond du théâtre affectif de la famille ?

L’amour, ce mot n’en finit pas de bégayer en elle, violent et incertain. Sa profondeur, sa vérité, ne cessent de lui échapper, depuis l’enfance, depuis toujours, reculant chaque fois qu’elle croit l’approcher au plus près, au plus brûlant. L’amour, un mot hagard.

Quel plaisir de découvrir un livre aussi bien écrit, aussi riche et profond, empli de poésie et si bien peint...

Peu importe que cela ne dure pas, la joie n'appartient pas à la durée, elle apparaît où et quand ça lui chante, comme la beauté.

Publié dans Livres

Commenter cet article

titoulematou 11/11/2016 16:56

je l'ai commencé il y a longtemps, mais abandonné en cours de route... vous me donnez envie de m'y replonger!

lemenuisiart 10/11/2016 20:48

On sent que tu aimes

Mimi 10/11/2016 21:21

Bien vu Christian !

Caroline 10/11/2016 19:33

J'ai déjà pas mal entendu parler de cette auteure mais je n'ai jamais essayé de la lire.. A remédier donc :p

Mimi 10/11/2016 20:25

Je suis fan, alors je ne peux que t'inviter à lire cette auteure !

CathyRose 10/11/2016 19:05

Un auteur que je ne connaissais pas ! Je note aussi le titre, j'aime les histoires et les secrets de famille, et tu m'as donné envie de découvrir l'histoire de Lili !
Belle soirée, bisous !
Cathy

Mimi 10/11/2016 20:26

J'espère que tu seras autant que moi émerveillée par le style de cette auteure. Bisous

L'Espigaou 10/11/2016 17:44

Une lecture que je vais adorer.
Je vais m'empresser d'aller acheter ce livre
Tu nous le nous contes si bien.
Merci Mimi
Passe une douce soirée
Je t'embrasse fort
Maryse

Mimi 10/11/2016 20:26

Merci Maryse. Je te souhaite une bonne lecture et attends ton avis. Bisous