Le roman de la Cité interdite d'Asada Jirô

Publié le par Mimi

En suivant du doigt les trois étoiles d'Orion, je vois scintiller dans le ciel une constellation que les devins tartares tiennent pour celle de la richesse et du pouvoir : la Pléïade.

5000 ans d'Histoire. Des dynasties très complexes qui se succèdent. Puis vers la fin du XIXe siècle, un bouleversement qui fera trembler le monde : la fin de la dynastie Ts'ing. L'impératrice Tseu-Hi, la démone aux yeux des Occidents, est prête à passer le pouvoir à son neveu.... mais les conflits internes, les manipulations, les enjeux ou intrigues politiques menées par les autres puissances mondiales feront basculer la Chine.

C'est cette période charnière qui est étudiée ici. Oui, étudiée car la leçon d'histoire, mêlée d'intrigues romanesques, prend toute son ampleur. C'est magnifiquement dépeint, terriblement addictif, minutieusement révélé.

 

 

Ce pavé de 1000 pages est une vraie plongée dans l'Empire du Milieu et pas une seule seconde l'ennui ne m'a guettée. J'y ai découvert les us et coutumes de la Cité interdite, les rites imposés, la vie des lettrés, celle des eunuques. J'ai perçu la misère d'un peuple et la richesse de ses classes privilégiées. J'ai rencontré Confucius et capté certains de ses enseignements. J'ai connu des mandarins et autres figures militaires pétris de leurs devoirs envers l'impératrice, et d'autres pétris d'envies et opportunistes. J'ai observé le trafic des puissances étrangères pour s'approprier les richesses de la Chine. J'ai regardé le ciel, appris à lire les étoiles, je me suis frappé le front par terre maintes fois. Et surtout, surtout, j'ai éprouvé une profonde sympathie pour son héros Tchouen-Yun, le petit ramasseur de crottes, prêt à tout pour subvenir aux besoins de sa famille et à qui la vieille Pai Taitai a prédit un avenir hors norme...

L'enfant se rendit compte qu'il avait peur. Non pas, bien sûr, des prédictions extravagantes de la vieille, mais d'un sentiment nouveau : l'espoir.

Vous avez compris, ce roman m'a subjuguée. C'est une vraie source d'informations sur la Chine des empereurs et anciennes dynasties. J'ai toujours été attirée par ce pays et ce roman m'a permis de pénétrer un monde aux codes bien éloignés des nôtres et d'approcher un peuple fier de ses racines et de ses connaissances.

Roman traduit du japonais par Corinne Atlan

Cette guerre inégale où les Anglais avaient sur les Chinois la même supériorité que des adultes sur des enfants s'était soldée par la cession du bail à Hong-Kong. ... La politique de la canonnière menée par des puissances étrangères envers la Chine faisait ses preuves. On avait beau réfléchir, il n'y avait pas la moindre once de justice là-dedans. Les guerres pour imposer le commerce de l'opium, les annexions de territoires, tout un peuple chassé de chez lui par la guerre et transformé en horde de coolies vendus à l'Amérique et à l'Australie, alors en pleine ruée vers l'or... Et cela sans le moindre scrupule : ce trafic humain s'intitulait ouvertement pig trade, " vente de porcs ". ... Il y avait dans cet asservissement d'un pays à un autre ni justice, ni morale, pas même un prétexte religieux. Seuls une soif inhumaine de profit et le désir de s'enrichir en pressurant les colonies motivaient les ambitions effrénées de l'Angleterre.

Publié dans Livres

Commenter cet article

Gigi De Catalunya 09/04/2017 00:10

Très intéressant! En effet, en voyant un peu de quoi ce livre parlait je me suis dit : "horreur, ce doit être pénible à lire" car généralement, entre les différentes dynasties etc, difficile de s'y retrouver mais ta présentation donne envie alors pourquoi pas.
Bonne soirée!

Mimi 09/04/2017 08:53

Ici quelques références aux anciennes dynasties mais sans s'appesantir, seule la dynastie Ts'ing et surtout sa dernière impératrice sont mises en valeur. Donc pas de problème pour la compréhension et le roman est d'une telle richesse historique qu'il se dévore !

Quichottine 26/03/2017 10:39

Merci pour la présentation de ce livre... tu donnes envie.
Bises et douce journée.

écureuil bleu 25/03/2017 21:41

Bonsoir Mimi. Ce livre semble t avoir passionnée. Je me le procurerai à la mediatheque. Bonne soirée

Mimi 25/03/2017 22:51

Oui, un vrai plaisir de lecture !

Nell 25/03/2017 20:33

C'est vrai que 1000 pages ça fait beaucoup, mais quand le sujet te "tient" finalement tu lis sans vraiment t'en apercevoir. Je suis très curieuse de ces dynasties et coutumes, pourquoi pas quand je retrouverai du temps pour moi... J'espère que votre journée a été exceptionnelle. J'en suis certaine. Très agréable week-end, Mimi, et gros bisous

Mimi 25/03/2017 22:50

Tu as raison, peu importe le nombre de pages, quand on est passionné par le sujet, on lit sans compter. Bonne soirée chère Nell !

victoria lynn 25/03/2017 19:50

merci pour cet avis; j'ai visité la Cité interdite ; c'est très beau

Mimi 25/03/2017 20:19

Mon rêve, aller un jour en Chine ! En attendant, je lis, je lis...