La cathédrale Saint-Pierre Saint-Paul de Maguelone

Publié le par Mimi

© L. JennepinAujourd'hui, je vous propose de vous emmener sur un site incontournable de l'Hérault (34),..


Située sur une île plantée de vignes et entourée de la mer et des étangs, la cathédrale Saint-Pierre Saint-Paul de Maguelone date des XII et XIIe siècles.

 

Pour accéder à cette cathédrale, fleuron de l'art roman dans l'Hérault, deux solutions : soit vous y accédez directement en voiture depuis Palavas-les-Flots, soit vous garez votre véhicule sur le parking du Lirou à Villeneuve-les-Maguelone. Là, vous empruntez la passerelle qui enjambe le canal du Rhône à Sète et parcourez à pied les 800 mètres qui vous séparent de l’entrée Ouest du Domaine. C'est ce chemin-là que nous avons emprunté car il passe près des étangs où l'on peut observer une multitude d'oiseaux, dont les fameux flamants roses.

L'origine de ce territoire remonte à l'Antiquité, des fragments de céramique datant de l'époque de bronze ont été mis à jour. Ensuite à l'époque romaine, il a servi de port. Par la suite, il est devenu tor à tour, terre d'asile pour les catholiques et protestants. Il a été plusieurs fois détruit et reconstruit. Ne reste de nos jours que la cathédrale partiellement restaurée.
 

Nous empruntons la passerelle et longeons les étangs...Nous empruntons la passerelle et longeons les étangs...Nous empruntons la passerelle et longeons les étangs...

Nous empruntons la passerelle et longeons les étangs...

Nous contournons la cathédrale pour trouver l'entrée... Saint-Pierre et Saint-Paul nous attendent sur le portail de la cathédrale.
Nous contournons la cathédrale pour trouver l'entrée... Saint-Pierre et Saint-Paul nous attendent sur le portail de la cathédrale.Nous contournons la cathédrale pour trouver l'entrée... Saint-Pierre et Saint-Paul nous attendent sur le portail de la cathédrale.

Nous contournons la cathédrale pour trouver l'entrée... Saint-Pierre et Saint-Paul nous attendent sur le portail de la cathédrale.

Nous parcourons la nef composée d'abord de deux travées à voutes basses en plein-cintre. Sur le mur de la deuxième travée, des bas-reliefs et des épitaphes ont été scellés. Ils ont été retrouvés en 1872 par Frédéric Fabrèges, lorsqu'il refit le pavage de la cathédrale. Ensuite s'élève une haute voute de presque vingt mètres de haut.Nous parcourons la nef composée d'abord de deux travées à voutes basses en plein-cintre. Sur le mur de la deuxième travée, des bas-reliefs et des épitaphes ont été scellés. Ils ont été retrouvés en 1872 par Frédéric Fabrèges, lorsqu'il refit le pavage de la cathédrale. Ensuite s'élève une haute voute de presque vingt mètres de haut.
Nous parcourons la nef composée d'abord de deux travées à voutes basses en plein-cintre. Sur le mur de la deuxième travée, des bas-reliefs et des épitaphes ont été scellés. Ils ont été retrouvés en 1872 par Frédéric Fabrèges, lorsqu'il refit le pavage de la cathédrale. Ensuite s'élève une haute voute de presque vingt mètres de haut.Nous parcourons la nef composée d'abord de deux travées à voutes basses en plein-cintre. Sur le mur de la deuxième travée, des bas-reliefs et des épitaphes ont été scellés. Ils ont été retrouvés en 1872 par Frédéric Fabrèges, lorsqu'il refit le pavage de la cathédrale. Ensuite s'élève une haute voute de presque vingt mètres de haut.

Nous parcourons la nef composée d'abord de deux travées à voutes basses en plein-cintre. Sur le mur de la deuxième travée, des bas-reliefs et des épitaphes ont été scellés. Ils ont été retrouvés en 1872 par Frédéric Fabrèges, lorsqu'il refit le pavage de la cathédrale. Ensuite s'élève une haute voute de presque vingt mètres de haut.

tombeaux et gisants...
tombeaux et gisants...
tombeaux et gisants...
tombeaux et gisants...
tombeaux et gisants...

tombeaux et gisants...

A l'étage se situe la tribune des chanoines, pièce qui leur permettait de s'isoler pour prier. Les murs portent encore les marques des anciennes cathèdres en bois fixées ensemble. L'ancien autel a été remplacé par la pierre tombale de l'évêque Jean de Montlaur (1190).
A l'étage se situe la tribune des chanoines, pièce qui leur permettait de s'isoler pour prier. Les murs portent encore les marques des anciennes cathèdres en bois fixées ensemble. L'ancien autel a été remplacé par la pierre tombale de l'évêque Jean de Montlaur (1190).
A l'étage se situe la tribune des chanoines, pièce qui leur permettait de s'isoler pour prier. Les murs portent encore les marques des anciennes cathèdres en bois fixées ensemble. L'ancien autel a été remplacé par la pierre tombale de l'évêque Jean de Montlaur (1190).
A l'étage se situe la tribune des chanoines, pièce qui leur permettait de s'isoler pour prier. Les murs portent encore les marques des anciennes cathèdres en bois fixées ensemble. L'ancien autel a été remplacé par la pierre tombale de l'évêque Jean de Montlaur (1190).
A l'étage se situe la tribune des chanoines, pièce qui leur permettait de s'isoler pour prier. Les murs portent encore les marques des anciennes cathèdres en bois fixées ensemble. L'ancien autel a été remplacé par la pierre tombale de l'évêque Jean de Montlaur (1190).

A l'étage se situe la tribune des chanoines, pièce qui leur permettait de s'isoler pour prier. Les murs portent encore les marques des anciennes cathèdres en bois fixées ensemble. L'ancien autel a été remplacé par la pierre tombale de l'évêque Jean de Montlaur (1190).

C'est un endroit très serein où il fait bon se promener, enfin, en dehors des vacances scolaires. Le site est envahi à la belle saison par les touristes et il est pratiquement impossible d'y accéder en voiture l'été... Alors si vous venez à cette période, pensez à vous garer plutôt du côté de Villeneuve-les-Maguelone.

Vous voilà prévenus ! Une avant-dernière chose avant de nous quitter : ce site est classé aux monuments historiques depuis 1840 et se situe dans une zone protégée.
Et enfin, parce que ça a le mérite d'être connu : "Propriété de l’évêché de Montpellier, l’édifice et le domaine qui l’abrite sont, depuis la fin des années 60, gérés par l’association Les Compagnons de Maguelone ; une association laïque à but non lucratif dont la vocation est double :

  • assurer la sauvegarde, le développement et la mise en valeur du patrimoine
  • œuvrer à l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap."

 

J'arrête de bavarder et vous dis à bientôt !

 

NB : La première photo a été tirée du net : http://www.villeneuvelesmaguelone.fr/decouvrir-notre-ville/patrimoine/cathedrale-de-maguelone/

Publié dans Détours en France

Commenter cet article

lemenuisiart 19/05/2017 21:01

Un lieu impressionnant, une très belle visite

Nell 19/05/2017 13:59

Un fort bel endroit qui met inconnu, ma chère Mimi. C'est beau et l'idée de faire cette balade à travers ce site m'enchanterait. A faire un de ces quatre jours. Un grand merci pour tes explications. Belle et douce journée et très agréable week-end. Gros bisous, ma belle. ♥

Yannn 19/05/2017 13:51

La publicité qui Saint Serre sur ton blog, me montre des brouettes!
Faut dire quil y a quelques jours pour une aminaute, javais recherché lentreprise Haemmerlin sur Saverne qui avait le savoir faire.

Pas une si mauvaise idée, tu me dis que l' église a encore besoin de travaux.
Du coup, je pensais que les intérieurs etaien Alex térieur!
Mais non, le toit est là.
Oui, moi aussi, si je peux, j' empreinte le pont.
Amicalement. Yann
Et bon week end à toi.

Domi 19/05/2017 11:26

très intéressant ! et dire que je viens de passer tout près.... à garder à l'esprit pour y revenir

Roguidine 19/05/2017 11:17

Bonjour Mimi,
Une belle visite et balade,
il y a de quoi flasher !! de belles photos !
Bonne journée, bises