Le rouge du péché d'Elizabeth George

Publié le par Mimi

Le rouge du péché d'Elizabeth George

C'est le premier roman d'Elizabeth George qui, à mes yeux, ne remplit pas son rôle.

Ici point de Thomas Linley et de Barbara Harvers, les policiers de New Scotland Yard. Pourtant, ils sont présents tous deux. Mais leur apparition n'est qu'un prétexte à l'enquête menée par l'inspecteur Hannaford.

Cependant avant de critiquer (méchamment) ce roman, je dois avouer avoir aimé les paysages de la Cornouailles...

Donc, je disais... Ce n'est pas une enquête habituelle, elle traine en longueur pour un suspense quasi inexistant. Notre commissaire Thomas Linley vient de perdre sa femme et l'enfant qu'elle portait et n'est pas, bien sûr, dans une forme olympique pour remplir son rôle. Donc son personnage n'a ici aucune valeur héroïque. Ensuite l'auteur fait intervenir sa comparse Barbara pour... Pourquoi en fait ?

Ce roman est plutôt une étude psychologique des nombreux personnages qui interviennent dans l'enquête. L'auteur s'appesantit sur la souffrance de Thomas Linley, elle décortique ses sentiments et émotions. Elle nous offre aussi l'occasion de croiser un couple mal assorti, des jeunes mal dans leur peau que personne ne comprend (c'est dur d'être jeune), une inspectrice qui aboie sur tout le monde, y compris son ex-mari "quinefaitqu'entraversesdécisions"... Quant au personnage de Dairdre Trahair, vétérinaire qui fait des fausses déclarations à la police, on se demande ce qu'il vient faire ici, si ce n'est ajouter une longueur supplémentaire et inutile à l'action. Mais l'auteure s'est amusée à lui créer un passé de Cosette et à l'opposer à notre commissaire aristocrate. S'ensuivent des "je te comprends, moi non plus"... Bof !

Bon je vous indique quand même le thème de l'enquête au cas où : un jeune homme est tombé d'une falaise en escaladant celle-ci. Mais tous les indices montrent qu'il s'agit d'un crime.

Vous n'apprendrez rien sur l'escalade mais tout sur le surf. Humour anglais, je suppose !

Alors si le cœur vous en dit, vous pouvez vous plonger dans ce roman et vous aurez une longue liste de personnages aux destins brisés, malheureux... Mais rassurez-vous, à la fin, tout finit bien pour tout le monde même pour l'assassin !

Quoi j'ai spolié ?

On pouvait qualifier ces évènements de bons ou de mauvais, on pouvait dire simplement qu'ils faisaient partie de la vie. Et celle-ci se poursuivait. On n'obtenait pas ce qu'on voulait, et c'était comme ça. On pouvait maugréer ou on pouvait faire front. Un jour, il avait vu à la bibliothèque une affiche qui disait : "Quand la vie vous offre des citrons, faites de la citronnade". Sur le coup, il avait trouvé ça idiot mais, dans le fond, ça ne l'était pas tant que ça.

Publié dans Livres

Commenter cet article

missfujii. 05/09/2016 01:45

Merci pour ton ressenti sur cette lecture, comme tu ne fait pas la pub de ce roman, je ne le lirais pas

L'Espigaou 03/09/2016 16:12

Je note "a ne pas lire"
merci de l'info et de ta franchise.
Passe un beau week end
Bises
Maryse

L'Espigaou 03/09/2016 16:24

Je te fais confiance.

Mimi 03/09/2016 16:18

"A ne pas lire" seulement du point de vue de Mimi, qui n'est pas une référence. Si ? Oh alors un grand merci !

Caroline 03/09/2016 15:26

Tu nous évites une lecture inutile, merci :)

Mimi 03/09/2016 16:19

Une lecture sans vraiment d'intérêt, seulement à mon sens...

Quichottine 03/09/2016 08:53

Merci pour ta lecture et ton ressenti.
Je n'ai jamais rien lu cet auteur. Il faut dire que je lis peu de romans policiers.
Mais qui sait ? Peut-être un jour...
Bises et douce journée Mimi.

Mimi 03/09/2016 16:21

C'est une auteure que j'apprécie malgré ce roman-ci qui n'a pas retenu mon attention, comme les autres de la même série.

CathyRose 03/09/2016 08:52

Bon et bien ta critique ne donne guère envie de lire ce livre ... mais il me semble comprendre que cet auteur a écrit d'autres histoires que tu as appréciées ...? Par contre comme toi ... les paysages de Cornouailles ... j'aime !
Excellent week-end, bisous !
Cathy

Mimi 03/09/2016 16:24

C'est ma sœur qui m'a fait découvrir cette auteure et jusqu'à présent, j'avais beaucoup aimé les enquêtes proposées. Peut-être me suis-je trop habituée aux deux héros que sont Linley et Barbara et qui m'ont manqués durant cet épisode-ci ?