L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Publié le par Mimi

En la voyant, on se disait qu'elle dégageait une lumière qui était une grande claque assénée à la misère de notre quartier.

L'amie prodigieuse d'Elena Ferrante

Une amie m'a offert ce livre et moi je la déteste !
Quel manque de reconnaissance, non ?
Et bien oui, je la déteste parce que ce livre est en fait le premier tome de la saga des deux héroïnes d'Elena Ferrante. Le premier tome ! Ce qui veut dire que je dois me précipiter à la librairie pour essayer de trouver la suite... Ah misère et damnation ! Il va falloir que j'attende pour connaître la suite ! C'est pô juste !

Je viens de quitter ces deux amies en plein mariage, au beau milieu de la fête qui commençait à tourner vinaigre...

Mais avant d'en arriver là, je peux vous dire que ces deux héroïnes vivent dans un quartier pauvre de Naples. Qu'elles ont fait connaissance à l'école et que toutes deux sont douées, très douées pour les études. Que l'une grâce à l'appui de ses parents peut poursuivre sa scolarité alors que l'autre doit travailler pour subvenir aux besoins de la famille. Que l'une est belle comme le jour et répand autour d'elle comme une aura de perfection alors qu'on la dit méchante, en fait elle ne se laisse pas faire. Que l'autre est quelconque, peureuse, soumise, mais prête à s'affranchir pour rejoindre son amie et plus encore...

J'avais peur qu'il ne lui arrive quelque chose, en bien ou de mal, sans que je sois là. C'était une vieille crainte, une crainte qui ne m'était jamais passée : la peur qu'en ratant des fragments de sa vie, la mienne ne perde en intensité et en importance.

Je n'en dirai pas plus. Découvrez par vous-même ce monde de l'amitié, cette union sacrée que tout pourrait séparer. Découvrez la vie de ces deux Napolitaines, pleine de joie, de fureur, de tourment, de violence, de pauvreté mais de richesse aussi. Découvrez La Naples des années cinquante et côtoyez ses habitants, ses artisans, ces petits commerçants, son folklore, ses us et coutumes, ses règlements de compte.

Au bar on donnait des coups et on en recevait. Puis les hommes rentraient chez eux exaspérés par les pertes au jeu, l'alcool, les dettes, les échéances et les bagarres et, au premier mot de travers, ils battaient les membres de leur famille : un enchaînement de fautes qui engendrait d'autres fautes...

Ce que c'était, la plèbe, je le sus à ce moment-là, beaucoup plus clairement que quand Mme Oliviero me l'avait demandé des années auparavant. La plèbe, c'était nous. La plèbe, c'étaient ces disputes pour la nourriture et le vin, cet énervement contre ceux qui étaient mieux servis et en premier, ce sol crasseux sur lequel les serveurs passaient et repassaient et ces toasts de plus en plus vulgaires. La plèbe, c'était ma mère, elle avait bu et maintenant se laissait aller contre l'épaule de mon père qui restait sérieux, et elle riait, bouche grande ouverte aux allusions sexuelles du commerçant en ferraille.

C'est un roman à l'écriture délicate et d'une belle construction qui vous colle à la peau et ne lâcherez pas : une ode à l'amitié.

Merci Françoise pour ce livre magnifique. Un livre que je vais te prêter car tu me l'as offert sans le lire. Mais un livre que tu seras OBLIGÉE de me rendre car celui-là j'y tiens !

Je pensais à Lila et à moi, à cette capacité que nous avions toutes les deux quand nous étions ensemble, de nous approprier la totalité des couleurs, des bruits, des choses et des personnes, de nous les raconter et de leur donner de la force.

Publié dans Livres

Commenter cet article

manou 15/07/2016 11:37

Ah Elena Ferrante. Voilà une éternité que j'en entend parler par une copine de mon club lecture sans jamais n'avoir rien lu d'elle. Et voilà que tu me donnes l'eau à la bouche...Merci Mimi pour ce bel article que j'ai réussi à lire pendant mes vacances en Auvergne mais auquel je n'ai pas réussi à répondre car le réseau a été coupé...net !

missfujii. 13/07/2016 10:19

ça me semble une excellente lecture, merci Mimi

CathyRose 06/07/2016 20:18

Oui j'en ai entendu parler de ce livre, et il est sur ma LLA ( liste de livres à acheter ! ) ! La suite s'appelle " Le nouveau nom " !
Belle soirée, bisous !
Cathy

Mimi 06/07/2016 21:12

J'attends que la suite paraisse en poche. Il me faut patienter ! Vivement...
Belle soirée Cathy.

Maryline 06/07/2016 19:11

Et bien ça donne envie de lire ce livre, je le note dans mon petit carnet!
Bonne soirée!
bisous
Maryline

Mimi 06/07/2016 21:11

Merci Maryline de ta visite. C'est un très bon roman qui vaut le coup d'être en bonne place dans ton petit carnet.
Belle soirée.

lemenuisiart 06/07/2016 19:11

Si on aime on cherche la suite, ou alors elle va aussi de le donner après

Mimi 06/07/2016 21:10

Je ne voudrais pas abuser mais sait-on jamais si elle lit cet article...