L'amour aux temps du choléra de Gabriel Garcia Marquez

Publié le par Mimi

L'amour aux temps du choléra de Gabriel Garcia Marquez

A la fin du XIXe siècle, dans une petite ville des Caraïbes, un jeune télégraphiste pauvre et une jeune écolière se croisent, tombent amoureux, s'écrivent, promettent de se marier. Mais Fermina épouse Juvenal Urbino, un jeune et brillant médecin. Alors Florentino, l'amoureux éconduit, ne cessera de l'attendre et de l'aimer en secret pendant cinquante et un ans, neuf mois et quatre jours...

Au cours de cette incroyable histoire (ou épopée) d'amour, on saute d'une époque à l'autre, on croise moult personnages secondaires qui étoffent l'histoire et enrobent celle de Florentino et Fermina. Tout cela est raconté avec précision, aisance, humour, et un grand classicisme.


C'est l'amour qui est ici le personnage principal, l'amour sous toutes ses formes : épistolaire, platonique, marital, extra conjugal, de la jeunesse à la vieillesse, sensuel et sexuel. De plus, toute la palette des sentiments accompagne cette variété amoureuse. On pleure, on rit. Enfin, on respire le parfum des fleurs et des épices des Caraïbes, on étouffe sous ce climat parfois irrespirable, on entend le bruit de l'eau et des bateaux, on admire les tableaux peints par Marquez...

Parfois par les fenêtres ouvertes, s'échappaient des chuchotements, des confidences d'alcôve, des sanglots d'amour magnifiés par l'acoustique fantomatique et la chaude fragrance du parfum des jasmins dans les ruelles endormies.

Une écriture belle et vivante pour un grand moment de lecture.

Ils vivaient en silence comme deux vieux époux échaudés par la vie, au-delà des fièvres de la passion, au-delà des mensonges barbares du rêve et des mirages de la déception, au-delà de l'amour. Car ils avaient vécu ensemble assez de temps pour comprendre que l'amour est l'amour, en tout temps et en tout lieu, et qu'il est d'autant plus intense qu'il s'approche de la mort.

Publié dans Livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne 27/05/2016 14:54

J'ai adoré. Mieux que 100 ans de solitude primé de partout!

missfujii. 16/05/2016 10:37

Merci pour ta chronique, comme chaque fois tu me donnes envie de découvrir tes lectures ! Aimer en secret pendant cinquante et un ans, neuf mois et quatre jours... ça me laisse dubitative !

Bernieshoot 15/05/2016 15:58

un classique a lire et relire

Velidhu - Que lire ? 15/05/2016 15:21

Je ne l'ai jamais lu et je n'ai même jamais rien lu de cette auteur mais les extraits que tu as ajoutés me plaisent beaucoup. Une très belle écriture !

manou 15/05/2016 12:46

Un grand classique d'un auteur que j'adore et que tu me donnes envie de relire d'urgence !! Il faudra que je le propose à mes copines du cercle de lecture...Tu me donnes l'idée mais pour l'instant nous avons décidé de relire comme auteur Stefan Zweig...Alors Garcia Marquez attendra un peu...