Zaï zaï zaï zaï, un road movie de Fabcaro

Publié le

- Un problème Roselyne ?
- Le monsieur n'a pas sa carte du magasin...
- Veuillez me suivre, Monsieur, s'il vous plaît.

Zaï zaï zaï zaï, un road movie de Fabcaro

"Les pierres n'ont pas toujours la même ombre" comme disait sa grand-mère. Ce qui fait que si t'as pas ta carte de magasin, t'es un looser, un pov'type, un va-nu-pied, un moins que rien, un gangnam sans style, parce que chez ces gens là, on n'triche pas, monsieur, on n'triche pas, on compte ses points de fidélité : 12345 points, un appareil à raclette, un !

Alerte ! La France est en alerte. Un type (auteur de BD) qui n'avait pas sa carte de fidélité de magasin, a pris la fuite. Les vigiles sont sur les dents. Les journalistes sont sur la piste. Les témoins témoignent. Les politiques languedeboisent. Les médias s'enflamment. Le fugitif court... Mais que fait la police ?

Zaï zaï zaï zaï, un road movie de Fabcaro

L'air de ne pas y toucher, le texte de cette BD est d'une grande profondeur : caricature délicieuse d'observation et mise en abîme de nos comportements personnels, sociaux et sociétaux. Notre monde de communication et notre société de consommation sont mis au pilori par Fabcaro qui pousse même le bouchon à s'auto-ridiculiser. Des conversations vides de sens, des situations ubuesques, des jeux de mots, des dessins cocasses, une unique couleur caca d'oie (?), un trait de crayon simple et sans chichi, un humour omniprésent... Bref, j'ai passé un moment formidable à courir après le type-qui-n'avait-pas-sa-carte-de-magasin et si, lui, avait été enfermé dans une armoire Ikea et sans le fakir, et bien cette fois-ci je l'aurais poursuivi avec plaisir...

Cette BD fait partie de la sélection du prix SNCF du polar 2016.

- Nous retrouvons sur place Nathalie Martois-Brossard. Nathalie, est-ce qu'on en sait un peu plus ?
- Ecoutez Bruno, non. Au moment où je vous parle, nous ne savons absolument pas ce qu'il se passe.
Il pourrait très bien s'agir d'une prise d'otages mais nous n'avons aucune information dans ce sens pour l'instant.
Et si prise d'otages il y avait, rien n'indique à l'heure qu'il est quel serait le nombre d'otages impliqués.
...
- Merci Nathalie. Nous nous retrouvons plus tard pour de plus amples suppositions.

Publié dans Livres

Commenter cet article

Nicolas 04/05/2017 12:48

Une BD agréable, mais assez inaboutie. Peut-être qu'elle part un peu trop dans tous les sens?

Mimi 04/05/2017 13:19

Moi, j'ai bien aimé qu'elle parte dans tous les sens. Il y a tant à décrier dans notre société. Et le format Bd n'est pas le format d'un essai. On n'y discourt pas de la même façon. Et la volonté de l'auteur, je pense, était de nous maintenir éveillés tout en nous insufflant un peu d'humour. Et là c'est abouti !

Nell 26/11/2015 09:57

Comme quoi même avec sa couleur "caca d'oie" il est génial. Il faudra que je jette un œil dans une librairie car j'adore les BD surtout ce genre d'humour. Je vois que tu t'es régalée, c'est ce qui compte. Je t'adresse mon Amitié et te dis à bientôt.

Nicolas 04/05/2017 14:11

Disons que peut-être que la BD aurait pu être plus longue, elle aurait moins ressemblé à un "zapping". Et certains gags m'ont moins plu (Renault, la bouteille, les flics abrutis...). Mais bon, ça reste une BD sympa!

Mimi 26/11/2015 10:02

Que c'est bon de rire, même toute seule dans son salon !