Chansonbricole de Boby Lapointe

Publié le

Chansonbricole de Boby Lapointe

Après la lecture de "Seul dans Berlin", j'avais besoin d'un havre de paix pour reprendre mon souffle. Je l'ai trouvé grâce à Boby Lapointe et ses élucubrations.

Boby Lapointe (1922-1972), vous connaissez ? Oui, sûrement de nom. Mais savez-vous qu'il était né dans l'Hérault (Pézénas, ville connue également pour Molière) et que si la guerre, et plus exactement le STO, ne l'avait pas détourné de ses études brillantes, il serait sans doute devenu pilote pour assouvir sa passion des avions ?

Oui mais voilà, c'était sans compter sur le hasard. Touche à tout, il a fait mille métiers. Il a connu des hauts et des bas "dans les hauts, j'installais des antennes et, dans les bas, j'étais scaphandrier".

Son amour des mots le pousse à écrire des chansons. Mais celles-ci ne trouvent pas d'interprète. Ses jeux d'esprit font fuir ; il manie à la perfection calembours, jeux de mots, contrepèteries, allitérations, bref jeux d'esprit. "Cette fiente de l'esprit qui vole" disait Victor Hugo qui, lui aussi, aimait en commettre.

Des exemples : d'abord, la plus connue de ses chansons en ce qui concerne le jeu sur les sonorités, est bien sûr "Ta Kati t'a quitté, Tic tac tic tac, T'es cocu qu'attends-tu ? T'as qu'à t'as qu'à t'cuiter, Et quitter ton quartier..."

En voici une autre qui joue avec les mots : "Il a du bobo Léon, Il porte un bandeau Léon... Il a du bobo Léon, Il va p'tét' caner Léon..."

Bien sûr, ses textes sont drôles, incisifs, parfois difficiles à saisir et là ils méritent une lecture en plus de l'écoute, mais nombre de ces textes sont emplis de poésie. Des exemples, je pourrais en citer des pages pleines. Mais je vous laisse la joie de les découvrir par vous-mêmes. Sauf peut-être pour "Sentimental bourreau, version pour trouvères et troubadours", mais juste un extrait alors :

  • Il estoit une fois
    Un beau petit bourreau
    Pas plus grand que trois noix
    Et pas beaucoup plus gros

    Des hault's et basses œuvres
    Estoit exécuteur
    Et pour les basses œuvres
    Estoit à la hauteur...

Un livre sympathique qui reprend les 84 textes de son créateur, ainsi que 11 pièces inédites, des extraits de ses documents de travail et des photos. Un livre qui vous projette dans une fête foraine où les attractions sont toutes verbales.

Y en a qui prétendent que le violon ne supporte pas la médiocrité. C'est faux ! Le violon supporte la médiocrité.
(C'est ceux qui écoutent qui ne la supportent pas).

Publié dans Livres

Commenter cet article

pol 06/12/2015 00:44

j ai revu récemment "tirez sur le pianiste" et il est au générique dans le rôle d'un chanteur tiens donc

Mimi 06/12/2015 08:37

Un vrai touche-à-tout...

philippe 19/08/2015 16:28

Excellent ! un barjot génial.

Vincent.S 18/08/2015 12:45

Bel article; très original, court mais efficace ! J'adore ! ;)

Bernieshoot 17/08/2015 15:44

J'ai l'intégrale de Bobby Lapointe .. il a même chanté avec Anne Sylvestre

Mimi 17/08/2015 16:43

Exact, c'est précisé dans le livre. Donc un fan !